Jouer et apprendre vont de pair

Jouer favorise l’apprentissage en stimulant tout le corps et en laissant un souvenir de l’expérience d’apprentissage dans le système nerveux. L’activité physique impliquée dans le jeu stimule la mémoire et développe la pensée créatrice.

Published: 9 mars 2023, edited: 30 mai 2023
5

« Jouer permet aux enfants d’intégrer et d’appliquer ce qu’ils ont appris précédemment. Jouer, c’est utiliser son imagination et apprendre à comprendre des schémas et la relation de cause à effet. Le jeu est l’arène de la pensée créatrice. Il permet de sortir des chemins battus et d’imaginer de nouvelles solutions », explique Signe Siklander, chercheur en apprentissage et professeur adjoint à l’Université d’Oulu.

La capacité des enfants à adapter leur environnement au jeu auquel ils veulent jouer est un excellent exemple de pensée créatrice. Le jeu enseigne également aux enfants les lois de la physique et des compétences de base essentielles à la vie quotidienne.

Signe Siklander est chercheuse en apprentissage, professeure associée et docente à l'Université d'Oulu, en Finlande

«Idéalement, il faudrait consulter les enfants au moment de concevoir une aire de jeu.»

- Signe Siklander 2019

Jouer est une façon d’apprendre les codes de la société

« Le jeu aide les enfants à se développer sur le plan émotionnel en leur apprenant, par exemple, à identifier différentes émotions et à les contrôler. Il stimule également la réflexion stratégique et les compétences en résolution de problèmes car l’enfant est obligé de trouver des solutions pour faire avancer le jeu. Cela l’incite à réfléchir à chaque situation et à prendre des décisions, telles que déterminer si d’autres jouets sont nécessaires », explique Signe Siklander. Des études montrent que le jeu de rôle est extrêmement important pour l’apprentissage. Jouer permet aux enfants de se mettre dans différentes situations et de voir les choses tour à tour du point de vue des leaders et des suiveurs. « La planification du scénario et des rôles elle-même constitue une expérience d’apprentissage, car elle exige des enfants qu’ils tirent profit de leur expérience antérieure, de leur compréhension et leur connaissance du sujet. Le jeu lui-même constitue une occasion d’accumuler de nouvelles connaissances à travers les autres », ajoute Signe Siklander.

Jouer constitue une forme active d’apprentissage

Les aspects physiques du jeu mettent à l’épreuve le corps et l’esprit et permettent aux enfants de tester leurs propres endurance et capacité. Jouer permet aux enfants d’apprendre de nouvelles choses. « Les enfants voient le jeu comme une forme active de divertissement. Regarder la télévision, par exemple, ne peut être comparé au jeu. Jouer envoie des stimuli aux enfants qui éveillent leur enthousiasme et renforcent leur motivation. » La recherche sur le cerveau montre que les êtres humains fonctionnent de manière holistique et que l’activité physique stimule également l’esprit. On n’insistera donc jamais assez sur l’importance du mouvement, qui devrait être intégré dans le processus d’apprentissage. « Nous savons tous que faire un peu d’exercice peut tout à coup vous aider à trouver une solution à un problème qui vous préoccupait depuis longtemps. Le cerveau a besoin de temps pour traiter les nouvelles informations. C’est pourquoi il est important de garder tout votre corps actif pendant ou immédiatement après un scénario d’apprentissage », explique Signe Siklander.

Une aire de jeu idéale est une aire qui offre quelque chose à chacun

Dans l’univers des aires de jeu, la polyvalence est reine. Concevoir une aire de jeu de façon optimale favorise une diversité d’activités et de façons de penser et inspire différents types d’utilisateurs. La technologie permet de construire une nouvelle génération d’aires de jeu avec des dimensions totalement nouvelles. Les composants numériques peuvent être intégrés pour informer les enfants de leurs progrès ou leur donner des conseils pour élever leur jeu au niveau supérieur. Signe Siklander est convaincu qu’une aire de jeu bien conçue nécessite en outre la contribution des véritables experts : les enfants. « Idéalement, il faudrait consulter les enfants au moment de concevoir une aire de jeu. Lorsque l’on permet aux enfants de s’exprimer, ils sont plus susceptibles d’utiliser l’aire de jeu, et le processus de conception lui-même peut également devenir pour eux une occasion d’apprendre et de faire appel à leur imagination. »

Le Halo Planétarium